Interview avec Alessandro Benazzi sur l’urgence COVID-19

M. le Secrétaire Généralcomment les italiens au Maroc vivent-ils la crise du Covid19 ?

Les communications que nous recevons des différentes institutions marocaines sont rassurantes. En effet, le Maroc à vite réagit pour faire face à cette pandémie, et ce, en adoptant progressivement les mesures de confinement à l’instar de la majorité des pays et ce dès l’apparition des premiers cas de contamination. Aussi, lafermeture du Maroc de ses frontières semble avoir ralentie l’expansion de l’épidémie.   

Beaucoup de touristes italiens se sont retrouvés bloqués au Maroc suite à la fermeture des frontières. Comment les institutions consulaires ont-elles géré cette situation inédite ? 

En effet, après la décision de Rabat, de fermer les frontières, beaucoup de touristes italiens sont restés bloqués avec de grandes difficultés logistiques et économiques. Grâce à l’intervention conjointe de l’Ambassade d’Italie à Rabat, du Consulat Général d’Italie à Casablanca ainsi que l’ensemble du réseau consulaire honoraire des grandes villes touristiques telles que Agadir, Marrakech, Tanger, et l’Unité de crise de la Farnesina, environ 850 compatriotes sont rentrés en Italie avec 5 vols commerciaux spéciaux. Très vite, ils ont mis en place des numéros d’urgence dédiés pour assister ceux qui avaient besoin de rentrer en Italie. A noter également que la communauté des italiens installéau Maroc ne compte pas moins de 6.500 Italiens inscrits au registre consulaire, dont une minorité vit entre l’Italie et le Maroc. Les Institutions Italiennes au Maroc sont en contact avec eux via diverses plateformes et ils les tiennent informés des mesures prises par le gouvernement Marocain. 

Quelle mesure la CCIM a elle prise pour assurer une continuité de ses services aux entreprises ? 

Nous avons choisi aussi de travailler à distance, en nous adaptant aux mesures reçues du gouvernementMarocain. Afin d’assurer une continuité des services de la Chambre de Commerce Italienne, nous avons lancés des initiatives pour continuer à soutenir les relations commerciales entre le Maroc et l’Italie, et ce, en relayant des informations utiles et vérifiés sous forme de point d’information vidéo en ligne et podcast. Nous avons également digitalisé une partie de nos activités ( sessionsde formation, réunions B2B, présentation des pays, etc.)et nous sommes en train de coopérer avec les Bureaux du Commissaire Extraordinaire pour les urgences, le Dr Arcuri, pour trouver du matériel de santé qui , en ce moment, est dans le besoin. Ces contenus sont disponibles sur la page Facebook de la CCIM. 

Quel soutien apporte le Maroc du point de vue économique pour les entreprises ?

Les entreprises en difficulté bénéficieront du Fonds Mohamed VI mis à disposition par le Roi pour soutenir les entreprises : il s’agit d’un compte fiduciaire intitulé « Fonds spécial pour la gestion de la pandémie de Covid-19 » qui, en plus d’être une somme provenant du budget général de l’État, bénéficiera également de la contribution de nombreux organes et institutions : par exemple Fonds Hassan II contribuera jusqu’à 1 milliard dirham (950 millions d’euros).Tout cela constitue un signal important et un grand soutien pour les entreprises. Les modalités d’octroi se mettent en place progressivement et vise l’ensemble des entreprises des plus importantes au plus petites. 

Qu’est-ce qui vous a le plus touché du point de vue social ?

Certainement l’affection et l’hospitalités avec laquelle les citoyens marocains des différentes villes du pays qui ont ouvert leurs maisons à certains touristes Italiens bloqués à cause de la brusque interruption des vols. 

قم بكتابة اول تعليق

أترك لنا تعليق

لن يتم نشر بريدك الالكتروني في اللعن


*


7 + 2 =